La Chorba Bénin

Notre action au Bénin

La Chorba Bénin (LCB) et une association de droit béninois créée dans la continuité des actions de La Chorba Internationale, dans l’objectif de développer une banque alimentaire au Bénin et plus particulièrement à Cotonou.

 

Une banque alimentaire permet de collecter, stocker et gérer des denrées alimentaires variées qui sont par la suite redistribuées à des associations locales. Cette appui leur permet de se concentrer, de manière financière et opérationnelle, sur leurs objectifs premiers (accompagnement psychologique, développement d’activités pour les enfants…). 




Pour mener à bien cette mission, LCB se repose sur les deux principes fondant les valeurs de La Chorba :  la lutte contre le gaspillage alimentaire et la solidarité envers toutes les personnes vulnérables et délaissées. Au Bénin, il s'agit principalement des enfants des rues, des jeunes filles mères, des personnes handicapées…


En parallèle, LCB dispense des formations et divers accompagnements nutritifs personnalisés en fonction des besoins des bénéficiaires. 




En 2020 LCB peut se prévaloir d’un stock stable permettant l’approvisionnement quasi-complet des besoins en nourriture du Foyer Sonagnon ainsi que l’approvisionnement ponctuel d’autres structures (Ohana ; Terres Rouges ; Centre de Formation Akassato; Messagers de la paix ; P.A.M.E.S ; Le Cercle des Oliviers).

Témoignage du Président de LCB

Bonjour Roméo, pouvez-vous nous raconter votre histoire associative ?

L’association Chrysalide (permettant l’intégration des personnes handicapées mentales) m’a permis d’être en contact avec Right to play, qui m’a offert mon premier travail en tant qu’animateur. S’en est suivi un enchaînement de rencontres et de voyages. Right to play, Terre des Hommes, Plan International m’ont permis de travailler au Nigéria, Togo, Mali, Sénégal et en Guinée Conakry.

A mon retour au Bénin en décembre 2015, je me suis engagé bénévolement, puis je suis devenu salarié auprès de Citoyen des Rues International Bénin en tant qu’éducateur spécialisé.

 

En 2017, j’ai renoué avec les organisations internationales par le biais d’Educo en tant que référent thématique éducation.
Je suis actuellement chargé de mission du portefeuille secteur sociaux (éducation et santé) à l’AFD au Bénin tout en étant président de La Chorba Bénin.

 

Le mot de la fin

Les problématiques locales liés à la malnutrition peuvent en partie être palliées grâce à l’information. J’ai de grands espoirs pour la pérennisation des activités de LCB. Ce que nous faisons aujourd’hui permet de sensibiliser la population et notamment nos différents partenaires à cette lutte.
Nous devons continuer de développer les partenariats avec les différents acteurs du secteur alimentaire.

 

Justement, pouvez-vous m’en dire plus sur La Chorba Bénin ?

J’ai eu la chance de rencontrer Laure Jehanno lorsque j’étais éducateur spécialisé à CDRIB. Chargée du bien être nutritif des enfants, Laure effectuait un volontariat pour La Chorba Internationale et développait de nombreux partenariats avec des structures locales pour collecter des invendus alimentaires.
Non sensibilisé à cette thématique, cela a été pour moi une grande découverte remplie d’opportunités. Cela permettait à la fois de diversifier les apports nutritionnels des enfants dans une découverte de mets qui leurs étaient jusque-là inaccessible et cela révélait une solution locale existante aux problèmes de malnutrition.

Comment voyez-vous LCB Dans 10 ans ?

J’attends tout d’abord de LCB qu’elle devienne actrice active de l’accroissement de l’information vis-à-vis de la population locale et notamment envers la population d’analphabète (plus de 50% du pays) pour qui les habitudes de consommation sont difficilement modifiables.  

De plus, LCB doit atteindre tous les acteurs alimentaires et ce jusqu’aux producteurs. Ce qui nécessite davantage de moyens de conservation et de transformation des produits alimentaires.
Et pourquoi pas organiser de nouveaux chemins de distributions adaptés à nos actions et aux besoins de nos structures partenaires.

 

Ainsi LCB pourra pallier aux difficultés que connaissent les structures d’accueils concernant la santé nutritionnelle de leurs bénéficiaires.
 

chorba benin.jpg