Comment est née La Chorba Internationale ?

   Créée en 2013, la première action de La Chorba Internationale (LCI) fut d’étudier la possibilité de transposer le modèle de fonctionnement de La Chorba à l’international. Grâce plusieurs missions de diagnostic, LCI amorce dès 2016 le « projet Cantine » à Cotonou avec son partenaire local Citoyen des Rues International Bénin. En 2017, les résultats sont déjà très encourageants et permettent la préparation de 3 repas chauds par jour au Foyer Sonagnon. Ce centre d’accueil de jour prend en charge les enfants des rues de Cotonou et appartient au réseau associatif Citoyen des Rues International, qui intervient dans 5 pays du monde.

Largement inspirée des actions de la Chorba à Paris, LCI a développé des partenariats locaux avec différents acteurs de la chaîne agroalimentaire afin de collecter des invendus, faisant de la lutte contre le gaspillage une de ses priorités. De plus, par le biais de formations, La Chorba Internationale développe chaque jour son rôle d’"assistant nutritionnel" auprès du Foyer Sonagnon et d’autres structures béninoises s’occupant principalement d’enfants des rues et de personnes handicapées.

La Chorba Internationale aujourd'hui

   Les actions réalisées par notre première volontaire au sein du foyer Sonagnon ont permis d'établir localement une équipe de bénévoles permettant de fluidifier et accroître les actions initiées par La Chorba Internationale.
L'encadrement mené par LCI a permis la structuration de cette équipe en une association béninoise, enregistrée au Journal Officiel en juillet 2018, La Chorba Bénin.
Une association comptant aujourd'hui une dizaine de bénévoles actifs et un salarié en charge des collectes de denrées alimentaires et de leurs redistributions.

   La Chorba Internationale apporte ainsi un soutien continu tant sur le plan financier que le plan matériel, se traduisant par le financement des frais de fonctionnement ainsi que la présence d'un volontaire sur le terrain soutenant le développement de la banque alimentaire.

   Le projet de banque alimentaire est devenu une réalité. Tant par la quantité de denrées collectées issus de la lutte anti-gaspillage (s'élevant à une moyenne de 326,27 Kg par mois) que par les dons directs en provenance des particuliers ou encore de structures alimentaires locales (s'élevant à 24% de la quantité totale des denrées collectées).

   La logique de développement établie jusqu'à présent, présente un résultat extrêmement positif. La réussite de l'intégration des acteurs locaux pour répondre aux besoins spécifiques de terrain nous permets de nous projeter sur le long-terme, motivant ainsi notre souhait d'étendre le modèle de banque alimentaire à échelle locale, en dépassant la circonscription de Cotonou, ainsi qu’à l’internationale dans d'autres pays africains ou encore sur d'autres continents !   

   Toute l'équipe de La Chorba Internationale remercie sincèrement les multiples soutiens qui permettent, chaque jour, de développer nos actions de lutte anti-gaspillage au bénéfice des personnes dans le besoin.

Le contexte au Bénin

Le Bénin fait partie des pays les plus pauvres au monde, avec un PIB par habitant de 901,54 $ en 2018.

Le peu de ressources financières dont dispose l'État béninois limite la portée des politiques sociales mises en œuvre en faveur des plus vulnérables, et en premier lieu des enfants des rues, qui sont mis au ban de la société.

Les enfants des rues ont un quotidien trop lourd à porter pour des enfants de leur âge. Baptisés "enfants sorciers" qui apportent le malheur dans leur famille, "enfants parias " qui sont chassés pour leurs petits larcins, ils sont peu - voir pas - considérés et ne disposent pas d'une assistance suffisante de la part de l'État ou de la société civile. Leur principale préoccupation est bien souvent de subvenir à leurs besoins vitaux, en premier lieu,  se nourrir.

Ainsi, la Chorba Internationale s'est fixée pour objectif de contribuer à la réintégration sociale de ces enfants. En répondant à la problématique alimentaire des structures d'accueil LCI, agit directement sur l'absentéisme des enfants à aux activités, auparavant dû à leur quête quotidienne de nourriture.

En 2018 : 

  • 46,7% des béninois ont moins de 15 ans

  • IDH faible : 0,520 

  • Taux d'alphabétisation des adultes : 42,3 %

  • 72% des jeunes de 15 à 24 ans vivent d'emplois précaires

carte-benin.jpg
drap.png
Le Foyer Sonagnon

Ce centre accueille chaque jour une trentaine d’enfants des rues, appartenant au réseau de La Coalition pour les enfants des rues (via l'association Citoyen des Rues International). Citoyen des Rues International, est à l’origine des actions de LCI au Bénin. Notre Projet Cantine a permis la mise en place de 3 repas chauds par jour aux enfants du foyer et de développer des partenariats avec des acteurs locaux de la production alimentaire sur le thème de la lutte anti-gaspillage.
Le volume de dons récolté a donné l’opportunité à LCI de développer son réseau de structures bénéficiaires s’occupant de la protection des enfants et des personnes handicapées.

 

Le Foyer en 3 mots : 

  • Protection :  Accueil des enfants dans un espace sécurisé, mise en place de 3 repas par jour pour une moyenne de 30 enfants), prise en charge sanitaire et accès à une hygiène décente.

  • Accompagnement : Mise en place de parcours de réinsertion individuels (cours d'alphabétisation, soutien scolaire, organisation d'activités sportives et ludo-éducatives), suivi psycho-social (médiation familiale, aide à la réinsertion en famille)

  • Sensibilisation : actions de sensibilisation auprès des communautés et autorités locales, organisation d'ateliers et de causerie éducatives pour les enfants

 

CHIFFRES CLÉS

Depuis 2011...

Plus de 1000 enfants accueillis 

60 000 repas quotidiens servis

Plus de 200 enfants scolarisés

Plus de 150 enfants qui ont réintégré leur famille